Les Jeux Olympiques mettent en lumière des athlètes exceptionnels, capables d’exploiter les qualités de leur corps pour arriver à des performances inédites !

Les records ne cessent de progresser et nous constatons que le corps humain est source de résultats prodigieux !

Profitons de l’occasion des Jeux Olympiques pour redécouvrir les capacités surprenantes du corps humain, à commencer par les athlètes de haut niveau.

Des athlètes aux qualités physiques hors normes

Teddy Riner, la superstar du judo double Champion Olympique

Teddy Riner pose avec sa médialle d’or après l’obtention de son 8e titre mondial à Astana en catégoriege +100kg le 29 août 2015, afp.com/JACK GUEZ

Mesurant 2m04 pour un poids de forme de 145 kilos, l’athlète a un gabarit incroyable. La puissance qu’il arrive à dégager avec ses quadriceps, couplée à la raideur de ses chevilles, lui permet une stabilité optimale, qualité essentielle dans sa discipline.

 

Alliant la vivacité dont, normalement, seul les petits gabarits disposent, la stabilité et une maîtrise technique élevée, Teddy Riner impose un judo redoutable à ses adversaires.

L’athlète a également de formidables capacités de récupération, lui permettant d’enchaîner des charges de travail impressionnantes, à raison de 2 à 3 entraînements par jour.

Oksana Chusovitina l’inarrêtable gymnaste aux 8 Jeux Olympiques

Là où habituellement les gymnastes prennent leur retraite aux alentours de leurs vingt-deuxième années, Oksana Chusovitina, âgée de 46 ans, fait figure d’extraterrestre dans sa discipline. La gymnaste ouzbèke a disputé ses 8 huitièmes Jeux Olympiques en devenant la doyenne de la discipline de la gymnastique à un niveau international.

Une sportive au parcours exceptionnel, qui a atteint pas moins de 9 fois les podiums des Championnats du monde au saut de cheval. Mesurant 1,53 m pour un poids de 44 kg, l’ouzbèke possède des qualités athlétiques surhumaines.

Source : AP/Ashley Landis  – renonews

Le secret de sa longévité réside notamment dans l’extrême résistance de son corps qui n’a connu aucune blessure dans toute sa carrière. Fait extrêmement rare dans la gymnastique où les articulations sont sans cesse mises à rude épreuve !

Que l’on soit athlète de haut niveau ou « simple mortel », notre corps à des capacités insoupçonnées.
Regardons plus en détails de quoi il en retourne :

L’os est 35 fois plus solide que le béton. Grâce à des piliers osseux entrelacés autour des fibres de collagène la structure de nos os est une copie conforme de celle du béton armé. Cette qualité doit être entretenue notamment grâce aux contraintes exercées sur lui. Action réalisée notamment lorsque l’on pratique de l’activité physique.

À l’âge adulte, le corps contient 3 à 4 grammes de fer, soit la quantité d’environ 3 clous. Ce fer se trouve principalement dans l’hémoglobine (le sang), et dans le foie.

Grâce à un effet de levier, notre mâchoire est le muscle le plus puissant du corps, pouvant exercer une pression allant jusqu’à 58 kg par centimètre carré.

Au repos le corps dégage en moyenne 80 à 100 watts en continu. Cette énergie suffirait à porter 1 litre d’eau de 20 °C à 100 °C, et ce, en moins d’une heure.

Replié à l’intérieur de notre cavité abdominale, l’intestin mesure environ 7 mètres. Les villosités permettent le contact avec les aliments pour améliorer l’absorption des nutriments. Si l’on considère la surface des villosités, notre intestin arriverait à couvrir l’équivalent de la surface d’un terrain de tennis.

Notre corps a également la capacité de nous rendre heureux !

Vive l’endorphine !

Au cours d’une activité physique, notre corps déclenche un certain nombre de réactions biologiques et chimiques. Dès les premières minutes d’activité, le cerveau sécrète de l’endorphine qui ensuite se diffuse dans l’ensemble de l’organisme. Les endorphines ont un rôle d’anti-stress et d’antidouleur, permettant au corps de se sentir bien malgré l’effort.

 

Plus l’effort sera prolongé, plus le taux d’endorphine augmente. Le plus intéressant est que les effets de cette hormone perdurent même après l’effort.

 

 

Voilà pourquoi nous nous sentons si bien après une séance – bien évidemment, seulement si la séance a été réalisée de manière adaptée !

Rejoignez-nous !

Suivez notre actualité !