Samir Aït Saïd, âgé de 31 ans, est devenu le porte-drapeau masculin de la délégation française pour les Jeux Olympiques (JO) de Tokyo, qui auront lieu du 23 juillet au 8 août 2021.

Ce gymnaste d’exception se positionne actuellement comme l’un des meilleurs mondiaux dans sa discipline de prédilection : les anneaux. À quelques jours de l’ouverture des Jeux Olympiques, c’est l’occasion de revenir sur son parcours hors normes.

Présentation de l’athlète

Le gymnaste français Samir Aït-Saïd, a décroché une médaille d’or aux Championnats d’Europe de Montpellier, le 18 avril 2015

afp.com/Pascal Guyot

Épris par la gymnastique dès le plus jeune âge, Samir Aït Saïd commence la gymnastique au RSCC : Red Star Club de Champigny-sur-Marne, sa ville natale. Repéré pour ses qualités gymniques, il intègre le pôle d’Antibes dès l’âge de 11 ans. Très rapidement, il développe une prédisposition sur l’agrès de force ultime : les anneaux. Suspendu à plus de 2m75 du sol, le gymnaste doit enchainer des acrobaties qu’il doit stabiliser malgré le fait que les anneaux soient en mouvement.

Sa carrière

Sélectionné comme porte-drapeau au Jeux Olympiques de Tokyo

Le parcours impressionnant de l’athlète français lui a valu d’être sélectionné par le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) pour être le porte-drapeau masculin de la délégation française aux Jeux Olympiques d’été de 2021, conjointement avec la judoka Clarisse Agbegnenou.

Samir Aït Saïd a été choisi notamment pour son talent, sa rigueur, sa combativité, valeurs correspondant aux valeurs portées par la nation française, le CNOSF et plus précisément par les JO.

Ainsi, Samir Aït Saïd sera le premier porte-drapeau issu de la gymnastique française !

Un athlète au mental d’acier

Samir Aït Saïd a démontré sa combativité en se consacrant à sa préparation physique afin de concourir à nouveau, et au plus haut niveau. En effet, le gymnaste s’est remis à marcher, seulement 70 jours après son opération, suite à sa blessure aux JO de 2016.

Entouré d’une équipe pluridisciplinaire, l’entraîneur de l’athlète, Rodolphe Bouché, a mis en place une préparation physique plus polyvalente, davantage adaptée aux capacités physiques de l’athlète de 31 ans. En effet, sur le long terme, et avec le temps, la pratique de haut niveau met le corps à rude épreuve. Ainsi, le gymnaste passionné des sports de combat, s’est tourné vers la pratique de la boxe, mais aussi du jiu-jitsu brésilien afin de compléter sa préparation.

Un message de détermination sans égal

Pour conclure, Samir Aït Saïd est un exemple de combativité et de rigueur.

Le gymnaste a su affronter tous les obstacles sportifs et obtenir son diplôme de kinésithérapeute en même temps que sa rééducation physique pour ensuite se consacrer pleinement à sa préparation physique. Sa persévérance et son mental d’acier hors du commun lui ont permis d’être sélectionné pour représenter la France aux JO 2021 qui auront lieu à Tokyo.

Présentant un mouvement jamais réalisé en compétition, et d’une difficulté inédite pour lui, Samir ne cesse de nous surprendre. L’athlète déterminé, qui a toujours su faire preuve de remise en question pour rester parmi les meilleurs du monde, visera l’or durant ces JO.

Toute la team Libre de Bouger envoie ses encouragements à Samir et à tous les athlètes français engagés !

Soutenez Samir dès le samedi 24 juillet pour les qualifications. La finale aux anneaux est prévue le lundi 2 août de 10h à 12h00 (heure française).

Préparons-nous pour ces Jeux Olympiques qui risquent d’être surprenants ! qui risquent d’être 

Rejoignez-nous !

Suivez notre actualité !